Des bleus plein les yeux et le coeur tout chiffon... ce sweat là n'a pas l'histoire qu'il aurait du.

Dans ma tête, ça parlait chauves-souris, mon chéri, tête en l'air, à l'envers, cave et vin, tête qui tourne et verres à pied.
Et le bleu avançait, le bleu se montait, ça cousait joyeusement (une fois les marmots au dodo).

Et puis il y a eu un dimanche... un dimanche matin...
Le soleil qui est là et les nouvelles qu'on veut pas entendre, qu'on veut pas comprendre, la vie qui s'arrête, l'air qui ne passe plus, le son qui se coupe et les mots qui s'enroulent autour d'un seul nom.
Et là je vous dis pas, mon bleu il a trinqué. Les chauves souris n'ont plus souri et ma tête a pris sa dose de plomb.

Et puis, il y a eu un lundi, un mardi, un mercredi, un jeudi... un jour après l'autre à parler avec chaque personne croisée de lui, toujours de lui, à mesurer toujours plus le vide, l'absence.
Et avril est passé et je ne l'ai pas vu. Juste essayé de prendre le temps de m'entourner des amis et de la vie.

Mais il y avait une date, un objectif pour ce bleu chiffoné sur sa chaise. Alors des bleus plein les yeux et le coeur tout chiffon, je me suis remise derrière ma machine.

Et le sweat est fini - Et le sweat lui plaît - Et le sweat est porté - Et le sweat, le voici.

cueillette

Car quand on a la chance d'avoir croisé un tel Michel, quand on a grandi avec ses mots pour étapes, on sait qu'un projet ça s'emmène avec soi, loin très loin. Ca se laisse pas là au bord d'une chaise en faisant mine de ne rien voir.
Ca se transporte -pas caché, pas petit, pas timide- ça se grandit, ça se construit. Et puis v'là qu'on le partage et alors là c'est parti : c'est lui qui nous transporte, qui nous grandit, qui nous emmène là où on pensait même pas pouvoir aller.

Ce sweat, ce bleu, ce projet, il est pas pour toi Michel, il aurait été bien trop petit mais des projets - des beaux, des grands, des énormes - dans lesquels sont glissés tes mots et ton énergie y en a plein dans ma tête et dans celles qui m'entourent. 

devantouvert

Ce sweat il est pour mon fan de chauves-souris, de rhinos, de vin, de cave, de verres...

devant

dos

Patron : Le blouson homme du Burda 1/2006 sans les bords-côtes et avec quelques petits arrangements.
Et une petite couture-broderie en clin d'oeil avec un p'tit rhino (une chauve-souris qui va bientôt recommencer ses courses aux insectes autour de la maison) et un verre à faire tinter.

Et ce Rhino TINTO

logo

il attend de sourire sur un nouveau projet et puis là, c'est sûr, je vous en reparlerai.

plie